Soleil de Minuit vers Tromso Norvège

SOMMARØY, UNE ÎLE HORS DU TEMPS ?

 

 

_DSC8447

 

Ce concept mis en avant par notre ami Kjell Ove Hveding me parle car dans la réalité de nos séjours voile rando ou rando kayak à la semaine, nous arrivons à nous émanciper en grande partie du temps quand le soleil est présent 24 heures sur 24. Cette immense liberté, pour qui est amoureux d’activités de plein air a pour effet de faire exploser la notion conventionnelle d’horaires au profit d’une organisation qui s’attache davantage aux impératifs naturels de notre activité. Il fait beau, il pleut, il vente, nous avons faim, etc

 

© Olivier Pitras
© Olivier Pitras

 

Le communiqué de presse, à propos du concept « hors du temps », parle de première zone sur la planête ou le temps serait aboli. Cela mérite un commentaire de navigateur. Nous avons déjà deux points sur la planête ou le temps n’existe pas, ce sont les pôles nord et sud où convergent l’ensemble des méridiens, gardiens des fuseaux horaires. Ce sont des lieux où les point cardinaux volent en éclat également. Faire un pas depuis le pôle nord, qu’elle que soit sa direction revient à faire du sud 🙂 mais là, nous sommes hors sujet.

Une coïncidence également dans ce communiqué de presse entre notre latitude (69 degrés Nord) et le nombre 69 de jours ou le soleil est visible à minuit.

Ce concept est-il simplement lancé pour faire le buzz ? Kjell Ove est un communiquant et je pense qu’il apprécie que son initiative trouve une résonnance internationale. Dans la réalité, aussi farfelu que cela puisse paraître,  je crois que personne vivant au delà du cercle polaire n’est insensible à cette démarche. Nous sommes témoins chaque jour d’activités ayant lieu aux heures ou tout le monde dort habituellemet telles que footing, trek, baignade, travaux extérieurs, etc

Il reste maintenant à voir si cette initiative sera suivie d’effets, sera-t-elle reconnue au niveau des autorités et dans ce cas comment trouveront nous l’interface avec le monde des horloges…affaire à suivre 😉

Olivier Pitras

Lire l’article paru dans Ouest France 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>